Comment traiter une charpente abîmée ?

Rate this post

Si la toiture protège l’ensemble du logement, la charpente n’en demeure pas moins importante, car elle est son support direct. Exposée aux caprices de la nature et aux aléas climatiques, elle s’effrite, se détériore et perd de sa ténacité. Pour éviter d’éventuels dangers, il est recommandé de procéder au traitement de la charpente. Cela peut se faire par injection ou par pulvérisation.

Qu’est-ce qui abîme la charpente d’une habitation ?

Plusieurs facteurs menacent l’intégrité de votre charpente. Il s’agit des précipitations, du soleil, des écarts de températures, ou encore des insectes à larves xylophages. Comme il est possible de le voir sur ce site, des experts charpentiers pourront intervenir pour définir les causes de l’usure de votre charpente.

Les précipitations et l’humidité peuvent endommager une charpente

Dans les régions fortement arrosées par les pluies, les précipitations causent la dilatation du bois de la charpente. Celui-ci étant un matériau poreux, il absorbera l’eau qui le fera gonfler. Le bois se dilate, devient plus gros, perd de sa ténacité et s’affaiblit. Ceci représente un réel danger pour l’ensemble charpente-toiture et pour le logement, car les bois en cet état peuvent céder à tout moment, causant des dégâts conséquents.

Le soleil et ses rayons ultraviolets

Le couple chaleur-rayons UV n’attendrit guère le bois de la charpente. Au contraire, jour après jour, la charpente subit son impitoyable assaut et finit par s’affaiblir avec le temps. La chaleur a un effet destructeur sur la lignine, molécule constitutive du bois. Ceci occasionne la décoloration du bois et sa dégradation progressive. Il se défriche en surface et perd de sa rigidité, ce qui facilite également l’intrusion des insectes à larves xylophages qui sont nuisibles pour l’essence du bois.

Les écarts de températures abîment la charpente

Trop d’humidité est nocive pour le bois et trop de chaleur l’est tout autant. Le bois s’atrophie sous la chaleur et devient plus gros quand il s’imbibe d’eau. Cette amplitude thermique sur le même corps a pour conséquence directe les variations de dimensions, les fissures, et l’affaiblissement des fibres de surface qui se craquellent.

Quelle méthode pour traiter une charpente abîmée ?

Le traitement d’une charpente abîmée peut se faire de deux façons différentes selon le niveau de dégradation de celle-ci.

Traitement par injection

Ce type de traitements s’applique aux zones de la charpente hautement attaquées. Il est adapté aux bois d’épaisseur supérieure à 10 cm sur 10 cm. Voici comment il faut procéder :

  • nettoyez correctement la charpente à l’aide d’une tête-de-loup et d’un balai,
  • brossez le bois à l’aide d’une brosse en plastique pour en retirer les parties vermoulues,
  • préparez la perceuse, les buses, le pistolet à injection et le produit à injecter,
  • creusez des puits de 9 mm de diamètre en quinconce dans la charpente. Ceux-ci doivent se trouver à 5 cm des rebords du bois et à 30 cm les uns des autres,
  • remplissez les puits avec le produit antiparasitaire grâce aux buses installées sur le pistolet à injection,
  • n’hésitez surtout pas à pulvériser l’ensemble de la charpente.

Vous devrez utiliser entre 1,5 et 3 litres par m². Le produit à injecter coûte entre 6 et 10 €. Comptez 150 € pour le pistolet à Gobet, et l’ensemble du kit d’injection avoisine les 100 €.

Traitement par pulvérisation

Ce type de traitements est beaucoup plus préventif que curatif et s’applique aux charpentes moins exposées aux agressions. Pour commencer, nettoyez et grattez les surfaces à pulvériser à l’aide d’une brosse en plastique. Ensuite, préparez l’équipement adéquat pour éviter tout contact direct avec le produit antiparasitaire.

Préparez et remplissez le pulvérisateur. Assurez-vous de l’aération de la pièce. Pulvérisez le produit d’abord sur les parties les plus touchées et ensuite sur l’ensemble de la charpente.

Que ce soit pour l’injection ou pour la pulvérisation, le produit et le prix restent le même. Prévoyez donc l’achat de l’équipement de protection et d’un pulvérisateur.

À qui faire appel pour traiter votre charpente ?

Bien que paraissant simples, les procédés d’injection et de pulvérisation ne peuvent être réalisés correctement par une tierce personne sans aucune expérience. D’où l’importance de solliciter des professionnels qualifiés et expérimentés. Ceux-ci savent exactement quels parasites infectent la charpente, dans quel état elle se trouve et quel traitement administrer.

Étant un travail en hauteur, le faire vous-même vous expose à des risques de chutes. Aussi, la toxicité du produit exclut toute manipulation par des mains novices. Le matériel utilisé n’est pas le quotidien d’un bricoleur et la réalisation des trous de forage nécessite des connaissances précises dans le domaine.

Demande de devis gratuit

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + vingt =

JavaScript est actuellement désactivé. Afin de pouvoir poster un commentaire, s'il vous plaît contrôlez que les Cookies et JavaScript sont activés puis rechargez la page. Cliquez ici pour savoir comment activer JavaScript dans votre navigateur.