Location saisonnière : quels sont les diagnostics obligatoires ?

Rate this post

Qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, sa location est soumise à plusieurs diagnostics. Ces diagnostics sont obligatoires pour la plupart. Quels sont-ils pour une location saisonnière ? À combien s’élève le coût de chacun d’eux ?

Le DPE ou diagnostic de performance énergétique

Le DPE est un diagnostic réalisé en France sur des biens immobiliers. Sa durée de validité est de 10 ans et il fait partie du dossier des diagnostics techniques. Ceci est devenu une obligation depuis 2011. Sur des plateformes comme https://www.exacompare.fr, il est possible de demander jusqu’à 3 devis gratuits. Vous pouvez contacter des professionnels qualifiés pour des diagnostics immobiliers, expertises du bâtiment, études et solutions énergétiques et l’énergie renouvelable.

Le DPE est un processus initié par le propriétaire du bien immobilier et réalisé par un expert certifié. Ce dernier a pour mission de faire le tour de l’habitat pour estimer la quantité de consommation exacte de l’énergie. Ce diagnostic a donc pour but d’informer le futur locataire sur la quantité d’énergie consommée par le logement. Celui-ci pourra décider de faire quelques travaux pour réduire le coût de consommation énergétique. Si votre maison est louée moins de 4 mois par an, le DPE n’est pas une obligation.

État des risques et pollution : ERP

Au cas où votre logement à louer est situé dans une commune définie par le plan de prévention des risques : PPR, l’ERP est obligatoire. Sa validité est de 6 mois. Depuis peu, la loi pour l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN) permet d’envoyer ce diagnostic au locataire sous forme de copie pièce jointe dans un mail.

Diagnostic amiante (plomb)

Si le bâtiment que vous mettez en location a été construit avant le 1er janvier 1949, le diagnostic plomb est une obligation indépendamment de la durée de la location. Ce diagnostic permet de déterminer le niveau d’amiante présent dans l’édifice.

Diagnostic énergétique : gaz et électricité

Ce diagnostic est obligatoire au cas où le permis de construire de votre demeure a été établi avant 1975 et qu’il s’agit d’un immeuble d’habitat collectif. Qu’il s’agisse d’une location longue ou saisonnière, il doit être remis au locataire.

Combien coûtent ces diagnostics ?

Étant donné que les prix ne sont pas réglementés, ils varient d’un diagnostiqueur à un autre. Vous pourrez en moyenne dépenser entre 90 et 300 € pour le DPE, entre 20 et 40 € pour l’ERP, entre 110 et 150 € pour le gaz et l’électricité. Lorsque vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, il y a un dossier de diagnostics techniques que vous devez donner au locataire. Pour leur propre sécurité, plusieurs locataires se rapprochent du bailleur pour réclamer ces diagnostics immobiliers quand il tarde à le leur fournir.

Il en va de même pour vendre un bien immobilier. Si le diagnostic n’est pas établi complètement au moment de la mise en vente, votre bien risque d’être enlevé de la vente. Il est donc indispensable de prendre ces diagnostics très au sérieux. Si vous désirez mettre votre bien en location saisonnière, il est temps pour vous d’établir des diagnostics pour être en règle et pour protéger vos locataires.

Demande de devis gratuit

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + six =

JavaScript est actuellement désactivé. Afin de pouvoir poster un commentaire, s'il vous plaît contrôlez que les Cookies et JavaScript sont activés puis rechargez la page. Cliquez ici pour savoir comment activer JavaScript dans votre navigateur.