Maison passive : quelles attentes sur le plan écologique ?

Rate this post

Une maison passive est plus ou moins autonome en énergie. Cela est possible grâce à son isolation et à son étanchéité qui permettent de réduire considérablement ses besoins en chauffage. Le principe d’habitat passif est relativement simple : optimiser la consommation énergétique de chaque mètre carré. Mais en quoi la maison passive est-elle écologique ? On vous répond dans les paragraphes qui suivent.

Une maison passive pour le respect de la planète

Grâce à la maison passive, il est tout à fait possible de vivre dans une maison confortable sans utiliser des équipements de climatisation et de chauffage. Ce genre de maison respecte en effet l’environnement. Par-dessus tout, ce type de construction vous permet d’économiser considérablement de l’énergie. Pour en savoir plus sur la maison passive, cliquez ici et découvrez les différentes prestations d’une entreprise spécialisée dans la fabrication et la construction de maisons passives.

D’une manière plus explicite, une maison passive est un logement dont les besoins énergétiques diminuent considérablement. Cela vient du fait que sa structure permet de maximiser le rayonnement solaire qui réchauffe certains éléments de la maison (planchers, murs, etc.). Le but étant de réduire (voire supprimer) les besoins de chauffage en hiver.

Il s’agit donc d’une maison qui utilise l’énergie renouvelable pour être autonome en ce qui concerne les besoins en chauffage. C’est un grand pas sur le plan écologique, car ceux qui occupent des maisons passives n’ont plus à utiliser des systèmes de chauffage au charbon, à gaz ou électriques pour réchauffer la maison. On le sait tous, ces systèmes émettent des gaz à effet de serre qui favorisent le réchauffement planétaire.

Une maison passive avec une isolation renforcée

Contrairement à une maison traditionnelle, une maison passive bénéficie d’une isolation optimale. Selon les normes en vigueur, les besoins d’une telle construction doivent être inférieurs à 15 kWh/m²/an. En effet, une maison passive renferme généralement 30 cm dans les murs. Ce n’est pas tout ! L’on peut dire définitivement au revoir aux ponts thermiques grâce aux travaux d’isolation par l’extérieur. Bref, il s’agit d’une maison dont la construction même, la menuiserie et les matériaux utilisés visent à optimiser l’isolation totale.

Précision importante : une bonne isolation thermique aide à réduire l’émission de CO2. Une maison de taille moyenne bien isolée permet d’éviter 14 tonnes d’émission de CO2 par an (elle peut passer de 19 tonnes à 5 tonnes). Grâce à sa bonne isolation, une maison passive permet donc de réduire considérablement l’émission de CO2.

Autres atouts de la maison passive

La question d’étanchéité à l’air est aussi l’un des critères fondamentaux d’une maison passive. Il s’agit en fait d’éviter autant que possible les fuites d’air sans pour autant en compromettre le renouvellement.

Une bonne étanchéité à l’air permet de réduire les pertes thermiques. Elle empêche l’air froid d’entrer dans la maison en hiver, mais aussi le passage de l’air à travers les murs en général. Ce qui revient à la question de l’économie d’énergie, permettant à son tour de préserver efficacement et durablement la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × deux =

JavaScript est actuellement désactivé. Afin de pouvoir poster un commentaire, s'il vous plaît contrôlez que les Cookies et JavaScript sont activés puis rechargez la page. Cliquez ici pour savoir comment activer JavaScript dans votre navigateur.