Share Button

 

Demande de devis gratuit

La maçonnerie au fil des âges

Se poser la question « un maçon à Nîmes et une entreprise de maçonnerie du Gard, c’est quoi ? » revient à retracer l’histoire de la maçonnerie et à chercher l’origine de ce métier. La maçonnerie est apparue à l’époque de « la révolution néolithique », en cette période de la préhistoire où l’homme a fait preuve d’une grande innovation. L’invention de la maçonnerie est survenue en parallèle à d’autres inventions humaines (notamment l’outillage). Ces nombreuses prouesses techniques s’expliquent sans aucun doute par une mutation profonde du mode de vie des hommes.

L’histoire du maçon

La domestication des animaux et des plantes, ainsi que l’abandon de la vie de nomades, pour une large partie des hommes, a suscité dans la population un réel besoin de se loger. C’est la construction de bâtiment qui a pu répondre à ce besoin. A toutes périodes de l’histoire humaine, l’évolution de la construction fut intimement lié à la progression des moyens techniques à l’époque donnée (par exemple l’électricité) et aux matières disponibles dans les différentes régions du monde.

La maçonnerie au néolithique

Catal Höyük

Il semblerait que le travail de maçonnerie date de la période néolithique. On estime que les premiers bâtiments de l’histoire humaine soient apparus à cette époque de la préhistoire. C’est durant le néolithique que l’homme développe l’élevage et l’agriculture et se sédentarise. C’est sans doute pour ces raisons que les hommes ressent le besoin de construire des habitations pour se mettre à l’abri durablement. Parmi ces premières constructions, on peut citer la ville de Jéricho en Palestine datant de -6000 avant Jésus-Christ et le site truc de Çatal Höyük dont l’époque est évalué entre -6000 et -7000 av. J.-C.

Le livre des métiers d'Etienne BoileauLe maçon au moyen-âge

La maçonnerie au moyen-âge est marquée par l’édification de nombreuses cathédrales. En s’associant à la construction de ces édifices religieux, le maçon participe à une activité artistique de grande ampleur. Le document officiel le plus ancien faisait mention du métier de maçon est le livre des métiers écrit par Étienne Boileau en 1268. Dans ce texte, les « Maçons » sont définies comme « Tailleurs de pierre, Plastriers et Mortelliers. » Le mortellier désignait l’ouvrier qui martelait des pierres dures pour les réduire en ciment tandis que le terme « plastrier » correspond au métier actuel de « plâtrier. »

 

 

Le maçon au 19e siècle

Le maçon au 19e siècle est quasi exclusivement un travail de tailleur de pierre et de plâtrier car le béton n’a pas encore été inventé. C’est au cours de ce siècle qu’apparaissent les termes de maîtres (chef de chantier), maître-compagnon (chef d’équipe), compagnons (enduits et pose des pierres) ; manoeuvres et garçons qui sont assignés aux travaux sans charge lourde.

Eco-construction

Le Maçon du 21e siècle

Avec l’invention du béton et la mécanisation, le métier de maçon a considérablement évolué au siècle dernier. Aujourd’hui, l’univers de la maçonnerie est attentif aux questions d’écologie et d’économie d’énergie (notamment isolation). On parle de l’écoconstruction, de l’autoconstruction ou encore de la construction solidaire.

Le métier de maçon à Nîmes, Alès et Bagnols sur Cèze

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + dix-sept =