Share Button

 

Demande de devis gratuit

L’outillage du bâtiment

Les outils de maçonnerie font partie intégrante de la technique du maçon à Nîmes. Sans son outil, le travail du maçon serait impossible.
Au delà des appareils mécaniques, relativement récents, qui font gagner beaucoup de temps au professionnel (bétonnière, disqueuse, meuleuse, concasseur, compresseur…), l’artisan possède de nombreux instruments grâce aux quels il peut réaliser son travail à la main avec précision.

 

Le maçon à Nîmes et ses outils de maçonnerie

Nous avons répartie les instruments du bâtiment dans 4 catégories distinctes :
– Mesurer et ajuster
– Les outils de gâchage
– La démolition
– Divers

 

Les outils de mesure et d’ajustement

– la chaîne d’arpenteur qui remplaçait autrefois le mètre-ruban
– le double mètre ruban métallique
– le fil d’aplomb
– le niveau à bulles
– le niveau à fioles (niveau à eau)
– l’équerre du maçon
– la fausse équerre
– le cordeau à poudre
– le crayon
– une règle de 2m.

 

Les outils de gâchage :

– une auge : bac dans lequel on prépare les matériaux composites (ex : mortiers).
– un bac à gâcher a le même usage qu’une auge mais beaucoup plus large et aux rebords moins haut pour que le maçon puisse réaliser son mortier à la pelle
– la bétonnière à moteur : appareil mécanique qui mélange lui seul les éléments d’un matériau composite ; par exemple, du béton.
– un seau qui permet de transporter une substance d’un lieu à un autre pour l’incorporer par exemple dans un mélange de matières
– la truelle du maçon : elle a un bout arrondi.
– la truelle du plâtrier : elle a un bout droit pour que le plâtrier puisse récupérer le plâtre dans les coins de son auge.
– la taloche, outil plat en plastique d’environ 30 sur 20 cm, muni d’une poignée, qui sert à aplanir une matière comme par exemple un enduit, un mortier ou du béton.

 

Outils de démolition

Outil de démolition
– la pioche, marteau à bout pointu.
– les coins, pointe métallique surmontée d’une tête plate. On place la pointe dans les fissures et dans les recoins des constructions avant de taper au marteau ou à la masse sur sa tête pour enfoncer le coin, agrandir la fissure et détruire la construction plus rapidement.
– La masse : gros et lourd marteau qui permet grâce à son poids de détruire toute maçonnerie
– Un marteau-piqueur

 

Autres outils de maçonnerie

– échelle et échafaudage pour accéder aux endroits les plus élevés (ex : une façade)
– le marteau de maçon a la particularité d’avoir d’un côté, une pointe et de l’autre une tête creuse.
– la massette est un lourd marteau, au manche court, qui sert à frapper la matière directement ou indirectement avec par exemple un ciseau de sculpture.
– le burin est un outil avec un manche et une tête fine, plate et biseautée pour raboter une matière.
– la pointerolle ressemble à un burin mais sa forme est octogonale et son bout pointu.
– le sabre de maçon
– Le décintroir est un marteau qui dispose de deux bouts plats et biseautés, l’autre horizontalement (comme une hache) et l’un verticalement. Il sert à entretenir toutes les maçonnerie en briques ou en pierre.
– le fer à rejointoyer est une truelle à la base longiforme et fine qui permet de restaurer les joints très étroits.
– la plâtresse est une taloche en métal pour lisser la matière.
– la pointe à béton est un clou en acier strié pour fixer des tasseaux, cadres, objets légers dans un matériaux dur comme du ciment, du bois dur (chêne), de la brique ou de la pierre.
– la pelle de maçon est ronde pour faciliter le mélange des matières  lors de la préparation des matériaux composite dans un bac à gâcher.
– les chevillettes de serrage ressemblent à un serres-joints mais avec un seul côté. C’est à dire une tige sur laquelle vient se glisser une plaque métallique. Une fois la pointe enfoncée dans le mur, la plaque métallique vient se presser contre un support (par exemple, la planche d’un coffrage en bois) qui a pour but de contenir le matériau composite pour qu’il garde sa forme, le temps que la matière sèche.
– une brosse pour effectuer les peintures extérieures.
– une brouette
– un cordeau est une cordelette tirée à l’horizontal entre deux piquets métalliques qui crée un repère virtuel pour permettre la construction par exemple d’un mur bien à niveau.

 

Les méthodes du maçon à Nîmes

Les matériaux de maçon à Nîmes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + 9 =