Par quelle matière recouvrir son toit ?

Pour mieux comprendre ce qui se cache derrière le métier d’un couvreur à Nimes, Alès ou ailleurs, cet article fera l’inventaire des différentes types de couvertures et s’attachera à en détailler les avantages, les inconvénients, les spécificités et les différences afin que vous puissiez faire votre choix en toute connaissance de cause.
Nous vous indiquerons vers quelle option vous tourner selon la zone géographique où vous résidez, l’inclinaison de la pente à recouvrir, votre budget et vos attentes en terme d’esthétisme et de durabilité.

Quelle couverture installer sur sa toiture ? 

Nous aborderons dans cet article les cinq principales matières pour recouvrir son toit :

  • Les tuiles plates
  • Les tuiles canaux
  • Les tuiles mécaniques
  • Le shingle
  • L’ardoise

tuile plate

La tuile plate

La tuile plate est l’option la plus polyvalente : elle conviendra parfaitement à tous les toits, même si ceux-ci- ont une inclinaison de 50%. Ce sera la limite. Fixés sur les liteaux avec des clous, on retrouve les tuiles plates dans le Sud des Pays de la Loire, mais aussi dans le Nord de la Loire et le long de la Méditerranée (Tuile plate en terre cuite à rainures). Selon l’exposition du toit et la zone géographique, la tuile plate en béton admettra une pente de toit dont le pourcentage sera compris entre 80 et 125%, tandis qu’une tuile plate en terre cuite ne sera compatible qu’avec une inclinaison de toit de 70 à 110%.

tuile canal

La tuile canal

Appelée également « tuile romaine » ou « tuile traditionnelle », la tuile canal ne pourra s’adapter qu’à un toit avec une faible inclinaison, plus précisément un pourcentage maximal de 8%. Si les tuiles canaux sont fixées sur des liteaux, des tuiles de courant à tenons seront requises. Si ce n’est pas le cas, on devra sans doute avoir recours à des chevrons en triangle. La tuile canal est le plus souvent utilisée dans trois régions : le Poitou Charentes, la Vallée du Rhône et la Corse.

 

tuile mécanique

La tuile mécanique

La couverture que l’on retrouve le plus souvent actuellement est la tuile mécanique. Sans doute parce qu’elle est compatible avec la plupart des toits. L’inclinaison de pente maximale admise est de 30%. Particulièrement aisée à installer, la tuile mécanique n’est pas liée à une zone géographique ou à des régions en particulier.

 

 

shinglesLe shingle

Le shingle est surtout destiné aux bâtiments de petits envergure, comme les garages ou les abris de jardin. Il existe en plusieurs coloris et est fabriqué en bitumé renforcée de fibres de verre ou en feuille de feutre asphalté. Peu couteux, on peut le pose sur n’importe toit quelque soit son inclinaison. En revanche, c’est une matière qui n’est pas très résistante, le support sur lequel il sera posé doit être totalement plat, ce qui nécessitera un support jointif sur les voliges.

 

ardoise toit couverture

L’ardoise

Terminons cet inventaire avec l’ardoise qui est emblématique des régions de l’Anjou, de la Bretagne, des Ardennes, de la Région parisienne, mais aussi du Sud des pays de la Loire. La réglementation dans certaines zones géographiques la rend même incontournable. Il faudra toutefois que le toit ait une inclinaison au moins égale à 25%, même si des divergences selon la région. L’ardoise permet différentes techniques de pose.

 

 

 

Les méthodes du couvreur à Nimes et Alès

 

Les commentaires sont fermés.